Accueil > La fédération > En savoir plus sur la fédération



En savoir plus sur la fédération

mardi 25 octobre 2016


En raison de leur nature militaire ou de leur qualité de moyen de transport, ou encore de leur capacité d’émission, de réception ou de protection nos vieux objets sont souvent soumis à une réglementation particulière dont l’évolution permanente menace régulièrement leur préservation par les passionnés d’Histoire et de technologie que nous sommes.


D’ailleurs, nombre de collectionneurs et reconstitueurs s’interrogent sur leur situation et les contraintes auxquelles ils sont soumis. En effet, les collectionneurs de vieux objets d’origine militaire sont avant tout des passionnés qui sauvegardent le patrimoine national, tout en permettant aux jeunes générations de mieux comprendre les événements du passé, notamment lors d’une reconstitution ou commémoration, mais qui connaissent peu la réglementation régissant la matière.

C’est pourquoi, la F.P.V.A œuvre pour les aider et les défendre !

La F.P.V.A est née sur l’aérodrome de la Ferté-Alais, le 14 octobre 2006, lors d’une réunion d’information dont le grand intérêt a été de mettre en présence, pour la première fois, des collectionneurs de tous les types d’objets relevant du patrimoine militaire (armes, véhicules, navires, aéronefs, matériels de transmission, masques à gaz,…) et concernés par la réglementation (art. 1er, décret-loi du 18 avril 1939 et art. 2, décret n°95-589 du 6 mai 1995).

La F.P.V.A regroupe aujourd’hui, plus d’une centaine de membres (musées, clubs, associations, professionnels, …) collectionneurs de matériels d’origine militaire de tous horizons confondus et passionnés de reconstitutions historiques. Elle représente environ 10 000 collectionneurs et reconstitueurs, et au-delà, beaucoup de citoyens qui ignorent qu’ils sont concernés par cette réglementation.

La F.P.V.A souhaite assurer une meilleure coordination de la défense des intérêts de tous les collectionneurs du patrimoine militaire, ainsi que des passionnés de reconstitutions historiques.

En ce sens, elle a pour Objet Social de participer à la sauvegarde de tout élément concourant à la préservation du patrimoine historique, technique, industriel et culturel de notre pays ; d’encourager, de coordonner et de développer le mouvement général de la conservation et de la collection de tout matériel ancien d’origine militaire ou assimilé ; de représenter et de défendre ses membres, ainsi que tous les collectionneurs de matériel d’origine militaire, auprès des pouvoirs publics, des médias, des tribunaux ou de toute autorité officielle ou non ; d’être l’interlocuteur de ces membres (personnes physiques ou morales) ; de soutenir la liberté des collectionneurs d’acquérir, détenir, restaurer, circuler et présenter librement les objets, véhicules, navires, aéronefs, matériels de transmission, ou armes historiques et de collection ; de regrouper des adhérents disposant de leur propre matériel qui sont désireux de mettre en commun leurs compétences et de participer ensemble à concrétiser le devoir de mémoire aux victimes de guerre et aux anciens combattants ; de participer au maintien de lien Armée-Nation en encourageant la connaissance de l’histoire de nos armées auprès de la population ; de voir reconnu la libre acquisition, détention et circulation des objets, véhicules, navires, aéronefs, matériels de transmission, ou armes historiques et de collection ; et enfin de mener toute action de lobbying et de communication ou action judiciaire si nécessaire.

Ainsi, l’action de la F.P.V.A vise à éviter que ne se renouvelle l’erreur tragique de 1949 des Pouvoirs publics français qui considérant que « la France n’a que faire d’un navire vaincu » préférèrent voir détruire le Duguay-Trouin (vaisseau de ligne de 74 canons construit à Rochefort entre 1796 et 1800, capturé à la bataille de Trafalgar et vieux de 149 ans), entraînant la perte d’un élément majeur du patrimoine militaire naval français ; ou encore, qu’aucun texte ne viennent interdire l’acquisition, la détention et entrainer la destruction de tous nos vieux matériels, comme le prévoyait l’article 30 du projet de loi la sécurité intérieure (devenu ensuite l’article 80 de la loi n°2003-239 du 18 mars 2003) ou son décret d’application (D. n°2005-1463 du 23 novembre 2005).

Aussi, pour éviter que l’Histoire ne se répète, aujourd’hui, la F.P.V.A œuvre aux côtés de chaque collectionneur et reconstitueur pour défendre le patrimoine militaire.

Tout savoir sur la fédération :
-  Statuts - Nous contacter - nos coordonnées postales - signification de notre logo - Mentions légales. - La Charte de bonne conduite de la FPVA

La FPVA représente différents domaines d’action, et tous les collectionneurs sont bien défendus . Voir l’organigramme.





Imprimer cet article

Imprimer