Accueil > Patrimoine historique > Opération "Transmets la flamme !" jusqu’au 11 novembre.



Opération "Transmets la flamme !" jusqu’au 11 novembre.

mardi 3 novembre 2020


Cette année, nous fêterons les 100 ans du soldat Inconnu. A cette occasion, l’armée de terre lui rendra un hommage marqué en retraçant son parcours de Verdun à Paris et en portant la flamme du souvenir jusqu’à l’Arc de Triomphe, symbole de notre devoir de mémoire envers tous les soldats morts pour la France. Chaque étape honorera une génération de soldats du feu et sera l’occasion d’une rencontre entre la population et les militaires, dans le respect des mesures sanitaires préconisées.


Le soldat Inconnu représente des milliers de combattants morts au feu qui n’ont pas pu être identifiés. Il a aussi le visage de tous les soldats morts pour la France de 1920 à aujourd’hui.

Toi aussi, transmets la Flamme


- en diffusant largement cette information à tes contacts ;
- en personnalisant, tes comptes réseaux sociaux avec le logo et le visuel de l’évènement ;
- en courant, marchant ou pédalant autour de chez toi, virtuellement aux côtés des soldats de l’armée de Terre via l’application Zoom.

Toutes les informations pratiques sur la page facebook dédiée à l’opération.

L’inscription est gratuite. Il est possible de faire un don en commandant un bleuet de France sur la boutique en ligne. Les bénéfices collectés permettront de continuer à améliorer le quotidien de plusieurs milliers d’anciens combattants, de pupilles de la Nation, de victimes de guerre et de victimes du terrorisme.

- en publiant sur tes comptes réseaux sociaux la photo d’un membre de ta famille disparu qui a combattu pour la France avec le #TransmetsLaFlamme

C’est le 10 novembre 1920, qu’Auguste Thin, deuxième classe du 132e régiment d’infanterie, fils d’un mort pour la France, est choisi pour désigner le cercueil d’un soldat mort au champ d’honneur dont le corps n’a pas pu être identifié afin d’en faire celui du Soldat Inconnu, représentant tous ceux dont on n’a pas pu reconnaître la dépouille.

Le lendemain, le cercueil part de Verdun pour Paris où il fait une entrée solennelle sous l’Arc de Triomphe.





Imprimer cet article

Imprimer